↑ Revenir à Tout savoir…

Mon parcours

© D. Steinmetz, 2017.

Un parcours

Le choix de devenir réflexologue et masseuse  s’ancrent dans différents moments de ma vie dont voici quelques éléments clés.

Des études universitaires en ethnologie qui m’ont amenée à construire un certain regard sur le monde, dans toute sa diversité. Etudes qui ont abouti à une thèse de Doctoral en Sciences de l’éducation en 2001 sur la pauvreté et la précarité au féminin.

Des années d’enseignement et de formation, en universités et dans des centres de formation professionnelle.

Une vie de femme et de mère non seulement intéressée mais formée ou initiée à différentes « techniques traditionnelles », dont les massages bébé pour mes fils, l’aromathérapie et les méthodes naturelles de soin, tant empreintes de bon sens…

Et puis la pratique musicale toujours très présente, du chant (en groupes pop rock puis jazz rock) à la clarinette en amateur passionnée.

 

Une certaine philosophie 

Le massage n’est pas un acte anodin : il engage le praticien et la personne dans une relation unique, respectueuse et positive. Il s’agit de viser un mieux-être du corps et de l’esprit, selon les besoins à cet instant T de la séance ou dans la période traversée. L’échange se fait dans la simplicité du moment, dans un cadre clair et sécurisé qui encourage la personne à prendre conscience de son corps et de l’importance d’en prendre soin.

Une relation de confiance peut s’établir durablement afin de trouver le rythme qui vous convient. A moi de vous conduire à faire du massage plus qu’un simple moment de détente, un pan entier d’une certaine « hygiène de vie », un art de vivre. Pour une relation tranquille et respectueuse à votre corps et à ses besoins.

Quant à la réflexologie plantaire, elle constitue une autre approche holistique du corps et de la santé tout comme la médecine chinoise. Outre les zones « reflets » du corps qui sont traitées uniquement sur les pieds, elle s’appuie sur les principes de l’énergétique chinoise (maintien d’un équilibre entre yin et yang).

La réflexologie  ne se substitue pas à la médecine moderne, mais peut en être un complément naturel très riche. Tout besoin de « cure » de plusieurs séances se détermine ensemble et en toute clarté pour répondre à vos interrogations et vos envies.

De la pratique

Les retours très positifs de mes pratiques tant en réflexologie qu’en massages, ainsi que le plaisir à exercer auprès des personnes au quotidien sont  un véritable moteur pour continuer à développer mon savoir-faire de praticienne. Ce métier est une chance…

Pour exercer dans les règles de l’art, je me suis formée à l’Institut Cassiopée Formation et au centre de formation Biopulse qui sont  affiliés à la FFMBE (Fédération Française de Massages-Bien-Être ) et à l’Ecole de Podo-réflexologie de Paris appartenant à la Fédération Française des Réflexologues.